Get together

O√Ļ je pose quelques r√©flexions sur l'apport des rencontres physiques pour une √©quipe distribu√©e

La semaine derni√®re, nous avons pass√© trois jours en Finlande avec l'ensemble de l'√©quipe de Mee6. Nous appelons cet √©v√©nement le "Get together", il a lieu tous les ans, et nous n'y travaillons pas. C'est un moment d√©di√© uniquement √† des activit√©s de d√©couverte du lieu o√Ļ l'on se trouve, et √† des moments de fun entre nous.

Notre équipe est largement distribuée. Une partie de l'équipe tech, produit et support se trouvent à Paris ou en région parisienne, et à peu près l'autre moitié est dispersée en France, mais aussi dans différents pays européens, en Australie et aux Etats-Unis. Même les collègues parisiens de l'équipe tech travaillent essentiellement en remote.

Je suis un partisan du travail à distance depuis longtemps. Lorsque j'ai démarré une activité freelance début 2020, mon premier objectif était de travailler à distance. Je ne suis pas, habituellement, un grand amateur des événements "corporate" et autres "team building".

Ici pourtant, c'est un événement très important pour l'équipe, et qui est fait, je crois de la bonne façon. Pas de "corporate" malaisant, pas d'obligations. Juste le plaisir de se retrouver pour des moments de partage, de plaisir, et de se découvrir un peu plus personnellement. Tout cela contribue à l'équilibre de l'équipe et au plaisir que nous avons de travailler ensemble. Sans cet événement, nous n'aurions très certainement pas la même dynamique.

Je ne pense pas que cette façon de faire particulière soit adapté à toutes les organisations distribuées et à distance. Mais il me semble nécessaire de trouver un mécanisme qui permette de limiter les carences du travail à distance pour développer des relations interpersonnelles saines.